Pour son premier match de l’euro 2016, le Portugal a réalisé un match nul face à l’Islande (1-1), à l’image de leur star Cristiano Ronaldo les portugais ont été décevants ; une déception qui a causé la  grève de tous les ouvriers portugais sur les chantiers jusqu’à la prochaine victoire du Portugal.

Le match nul de la sélection lusitanienne a eu plus de conséquences que seulement le point récolté par les coéquipiers de Ronaldo ; ce résultat a poussé les ouvriers portugais à la grève qu’ils soient maçons, plombiers, carreleurs ou chefs de chantiers.

Les ouvriers issus de l’immigration portugaise sont très attachés à leur équipe nationale et au football, qui est comme une religion au Portugal. Très affectés par le match nul de leur sélection, quelques ouvriers portugais dont le leader de cette coalition, M. Oliviera Da Costa Carvalho ont tenu à exprimer les raisons de leur grève à nos micros.

« Le football c’est notre fierté national ! Et si maintenant le Portugal réalise un mauvais euro, ça serait le désastre pour nous. Déjà qu’on se moque de nous à cause de notre pilosité, nos plats salés, et les métiers que nous pratiquons. Le football doit sauver notre réputation. Voici les raisons qui nous ont poussé mes collègues et moi à faire pression par la grève des chantiers sur la sélection et la fédération portugaise pour qu’ils gagnent leurs prochains matchs et l’euro. »

Pour officialiser leur grève, les ouvriers portugais ont aussi créer un nom à leur coalition appelée dorénavant « Nao ganhar, nao locais » traduit par « Pas de victoires, pas de chantiers » . Le leader a tenu à rajouter quelques mots concernant l’équipe nationale portugaise.

« Nous avons le meilleur joueur du monde, Cristiano Ronaldo. Avec lui, nous devons obligatoirement gagner l’euro. Alors j’espère vraiment que nous allons battre l’Autriche,  sinon la grève risque de durer longtemps, voire jusqu’à ce que le Portugal remporte un titre international »

Alors que la France est en plein euro, et que les manifestations, grèves des transports en commun perdurent, la grève des chantiers par les ouvriers portugais va vite devenir un problème de plus pour le président François Hollande. Encore une mauvaise nouvelle pour le gouvernement français, vivement que le Portugal gagne.

Réponse le 18 juin face à l’Autriche à Paris au Parc des Princes à 21h !

Commentaire Facebook

4 Réponses

  1. indian

    We’re a group of volunteers and starting a brand new scheme in our community.
    Your site provided us with helpful information to work on.
    You’ve performed a formidable job and our entire neighborhood shall be grateful to you. http://bit.ly/2lZh8pz

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.