Le président parisien Nasser Al Khelaifi et son président du directoire Jean-Claude Blanc se sont réunis à la suite de la débâcle historique vécue contre le Barça (6-1) pour faire le point sur la situation. Les 2 hommes dans les travées du Camp Nou se sont expliqués pendant près d’une heure pour tenter de trouver une explication sur ce qu’ils venaient de se produire sous leurs yeux. A leurs yeux, le coupable était tout désigné puisqu’il ne s’agit ni plus ni moins que de … Michel Platini. 

En effet, au cours de la rencontre l’arbitre de surface a joué selon eux un rôle prépondérant dans ce scénario de match. Le pénalty accordé par l’arbitre Allemand de la rencontre Deniz Aytekin fait jaser. Dans un premier temps il a signalé une sortie de but avant de se raviser suite à l’intervention de l’arbitre de surface qui a plaidé pour le penalty. Selon lui, Thomas Meunier suite à sa glissade aurait délibérément gêné la course de Neymar avant que ce dernier ne tombe au sol.

Pour en revenir à Michel Platini, c’est lui l’ex président de l’UEFA qui a instauré la règle des 5 arbitres dans une rencontre. Pendant très longtemps, ces arbitres étaient postés comme des plots sans intervenir même lorsque des fautes grossières se produisaient à 2 mètres d’eux. Cette décision a rendu folle de colère la direction parisienne qui s’est littéralement sentie lésée pour le coup.

L’équipe de SportEuro a réussi à obtenir une copie de la lettre.

 

PSG: 24 rue du commandant Guilbaud                                                                                           Barcelone, le 09 Mars 2017

75016 PARIS

A l’attention de Monsieur Michel Platini

C’est après mûre réflexion que nous vous faisons parvenir ce courrier. Nous avons été désolés de voir au cours de la rencontre de ce soir que vos décisions antérieures aient eu des conséquences fâcheuses sur le résultat du match.

Ce choix des 5 arbitres est laissez-nous vous le dire une décision aberrante. Ces deux arbitres supplémentaires ne font que gâcher ce qui l’essence et la beauté de notre sport. Pendant près de cinq années, ils ne sont jamais intervenus pour aider le préposé arbitre central, mais depuis quelques temps nous constatons un nombre anormalement élevé de décisions ubuesques provenant de ces arbitres, qui se permettent de déjuger l’arbitre principal.

Nous l’avons vus mardi soir lors du match Arsenal-Bayern dans laquelle l’accesseur prend une décision lourde de conséquence en demandant à l’arbitre de changer le carton initial en carton rouge envers le défenseur d’Arsenal. Cette décision avait totalement changé le sort de la rencontre qui par la suite n’en était plus une.

Ce soir, c’est nous qui avons été abusés par la décision de l’arbitre de surface de donner un pénalty totalement injustifié. Ces décisions ont de lourdes conséquences sur l’entité que nous défendons. Grâce à l’intervention d’un individu zélé, c’est le sort d’un club qui s’est joué. N’en vous déplaise, vous avez indirectement de par votre ancienne fonction de président de la plus haute instance de football européenne une influence sur notre élimination.

Nous vous saurions gré de bien vouloir entrer en contact avec votre successeur Aleksander Ceferin afin d’user de votre influence et voir avec lui comment mettre un terme à cette hérésie des cinq arbitres sur le pré. Le préjudice causé est énorme, nous nous réservons le droit de saisir le TAS (ndlr: tribunal arbitral du sport) afin d’exiger une compensation quant à ces erreurs.

En espérant trouver un terrain d’entente pour ne plus jamais que ce genre d’erreurs se reproduisent, nous vous prions Monsieur Platini d’agréer l’expression de notre plus considération.

Commentaire Facebook