L’équipe de France jouera un match capital face à la Bulgarie pour le compte des éliminatoires de la CDM 2018. Le sélectionneur Didier Deschamps a divulgué sa liste jeudi dernier. La principale curiosité était de savoir si Laywin Kurzawa allait être retenu ou non. Après l’affaire de la vidéo sortie il y a 2 semaines, les spéculations allaient bon train quant à la mise à l’écart du latéral parisien.

Au diable les rumeurs, l’ancien monégasque est bel et bien dans la liste. S’il y en a un qui attendait cette sortie du sélectionneur, il s’agit de Karim Benzema. L’attaquant du Real Madrid écarté de l’EDF depuis fin 2015 peut s’estimer. On connait tous les raisons pour lesquelles il a été écarté de la sélection, mais récemment la relaxe a été prononcé dans son cas. Il était donc tout à fait à même de figurer dans cette liste. La saillie qu’il a faite l’an passé ou il a déclaré que « Deschamps avait cédé sous la pression d’une partie raciste de la France » a laissé des traces.

Le Madrilène a eu des échos de l’affaire Kurzawa et il s’attendait à ce que la sentence de Kurzawa soit beaucoup plus salée. Karim Benzema nous a accordé quelques secondes à la sortie du centre d’entraînement du Real Madrid. Le principal intéressé s’est montré catégorique dans ses réponses. (Morceaux choisis)

« Je me sens comme étant le dindon de la farce. On peut insulter le sélectionneur sans risquer de se faire inquiéter. C’est la morale de cette histoire. Je me suis retrouvé mêlé à une histoire qui m’a empêché de participer à l’EURO 2016. Depuis une malheureuse interview, où je n’ai fait que révéler ma vérité, je n’ai plus aucun contact avec le sélectionneur. Telle est ma destinée apparemment. Mais le fait de voir Kurzawa en EDF, ça ressemble à une mascarade. Il y a deux poids, deux mesures » . 

KB9 n’en a pas dit plus. Cette sortie risque de faire du bruit et tant que Didier Deschamps sera en poste, Benzema ne reportera sans doute plus le maillot de l’EDF.

Commentaire Facebook